Parole et incarnation du pouvoir dans Le Fanatisme ou Mahomet le prophète - Nantes Université Access content directly
Journal Articles Cahiers Voltaire : revue annuelle de la Société Voltaire Year : 2015

Parole et incarnation du pouvoir dans Le Fanatisme ou Mahomet le prophète

Isabelle Ligier-Degauque

Abstract

Avec "Mahomet"​, Voltaire n’écrit pas une tragédie manichéenne, dans la mesure où la bonté de Zopire (le shérif de la Mecque) et sa prétention à empêcher l’émergence d’une religion nouvelle (l’Islam) méritent d’être interrogées. S’il est difficile de nier catégoriquement la bienveillance de Zopire, il est pertinent de questionner l’efficacité politique d’un discours qui se veut persuasif en vertu d’une implication personnelle forte (Zopire protègerait les habitants de la Mecque de la religion mahométane comme un père veillerait sur sa famille). La personnalisation d’une cause et l’usage de la colère à des fins combatives sont-ils probants face au discours d’un homme tel que Mahomet ? Malgré un appui sur certains éléments de la tradition anti-islamique, Voltaire ne fait pas du shérif de la Mecque un héros pleinement positif qui entraînerait l’adhésion du spectateur. Il interroge les vertus de la parole et de l'incarnation du pouvoir d'une manière bien plus ambiguë et inattendue que ne pourrait laisser supposer le titre de sa tragédie.
Not file

Dates and versions

hal-03250021 , version 1 (04-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03250021 , version 1

Cite

Isabelle Ligier-Degauque. Parole et incarnation du pouvoir dans Le Fanatisme ou Mahomet le prophète. Cahiers Voltaire : revue annuelle de la Société Voltaire, 2015, 14, pp.139--159. ⟨hal-03250021⟩
20 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More